UTOPIES MONUMENTALES │ Château d’If, Marseille. FR │ Scénario

 » Après avoir resté environ deux ans sur les galères, je fus traduit au château d’If, forteresse dans la mer, à une lieue de Marseille. Plusieurs autres de nos frères, que les missionnaires ne pouvoient souffrir sur les galères, y furent traduits dans le même temps. Nous nous sommes trouvés jusqu’à quinze. Notre nombre n’a pu se soutenir quoyque, comme je vous dis, on en ait toujours mené quelqu’un, car le lieu est si méchant qu’il paroît impossible d’y durer. Mon frère y est devenu perclus de tous ses membres ; il faut qu’on lui mette le pain à la bouche quand il veut manger… J’avois commencé à vous dire que les endroits où nous sommes sont fort méchants ; en effet je ne croy point qu’il y en ait de plus rudes en France ; j’ai resté presque toujours dans le plus mauvais et dans lesquels il n’y a aucun jour, et où il faut vivre à la lumière de la lampe ; ce sont des fonds de tour, pour descendre dans une il faut passer cinq portes, descendre seize degrés avec une lampe à la main pour y voir, ensuite descendre encore plus bas par le moyen de quelque machine ; cela seroit plus propre à mettre les morts que les vivants, car en effet ce sont des sépulcres affreux. « 

Céphas Carrière, témoignage du Château d’If, 1708

Histoire │ Le Château d’If fut construit durant la Renaissance sur l’ile d’If. Perché sur un ilot de calcaire, sa fonction était de protéger l’entrée sur Marseille. Cependant, jamais attaqué, il deviendra rapidement une prison, qui abrita de nombreux anonymes et quelques hommes célèbres. Une prison idéale de par sa situation géographique et de laquelle il était impossible de s’échapper. Sur les murs des cachots du château d’If, restent aujourd’hui les nombreux témoignages gravés dans la pierre de ces anciens détenus.

Notre film en réalité virtuelle s’intitule : Les détenus du Château d’If

Concept │ Le film en réalité virtuelle que nous allons réaliser sur le Château d’If part de ces écrits et imagine le devenir des hommes enfermés dans les cachots du château d’If d’où ils ne sont jamais ressortis. Les siècles ont passés, la mer s’est levée, et ces hommes, prisonniers et absorbés par la terre, ont pénétrés les murs du Château qui sont devenus leur au-delà. Tandis que les silhouettes mouvantes, de ces hommes continuent d’habiter et de hanter ce lieu par derrière les murs, le visiteur pourra se promener librement dans cette prison et communiquer avec ces anciens détenus en écrivant sur les murs.

© Centre des Monuments Nationaux & VISIBLE
© Centre des Monuments Nationaux & VISIBLE

© Centre des Monuments Nationaux & VISIBLE

© Centre des Monuments Nationaux & VISIBLE

© Centre des Monuments Nationaux & VISIBLE

© 2016 VISIBLE